Pour réagir à cet article, remplissez le champ ci-dessous. Vous pouvez également, consulter notre charte des commentaires.
Merci de nous décrire précisément ce qui vous paraît illégal dans ce message.
Cet article vous intéresse, partagez-le avec vos amis.

La partition du conseil municipal de ce 19 novembre était quelque peu chargée, mais Michel Priouzeau, maire, en bon chef d’orchestre, à su mener tambour battant les différents thèmes abordés.

La tarification, tout d’abord, concernant le périscolaire (repas enfants 2,40 €, adultes 4 € ; garderie, inchangée) ; la capture d’animaux (50 € le 1er jour) ; la concession cimetière (35 € pour 50 ans, columbarium et vacations funéraires, inchangée). Pour la salle des fêtes, les tarifs varient selon si l’on est habitant de la commune ou non (220 € et 300 € au 1er jour pour la grande salle, 100 € et 150 € les jours suivants).

Les interventions des services communaux deviennent payantes, vu le nombre croissant des demandes (permis de construire, interventions des services techniques avec matériels…). Tous les tarifs sont consultables en mairie. Une régie générale des recettes va être instituée. Elle concernera la salle des fêtes, les concessions au cimetière et la participation à la salle de sport.

Un service civique

Le recrutement d’un contrat en service civique a été acté. Il s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans (élargi aux personnes en situation de handicap jusqu’à 30 ans). Sa mission sera de sensibiliser la population au sport et aux bonnes habitudes alimentaires, et ce, dans le cadre périscolaire. Il ou elle sera sous la houlette d’un tuteur, et touchera des indemnités de l’État, ainsi que de la commune.

Parmi les sujets suivants, une décision modificative du budget communal, afin d’assurer le paiement des travaux de la fin d’année a été votée. Selon les nouvelles modalités sur le répertoire électoral, une commission a été nommée (trois élus de la liste majoritaire et deux pour la deuxième liste). L’ONF (Office national des forêts) a communiqué les surfaces de coupes de bois à effectuer dans la forêt d’Arvert. Plus de 20 m2 sont concernés pour causse de régénération ou amélioration sur ces parcelles, les coupes seront disponibles pour d’éventuels acheteurs.

Un bâtiment de 266 m2, acquis il y a quelques années par la commune et peu utilisé, intéresse le directeur du supermarché local. La commune se propose de le lui vendre pour un montant de 15 000 €, ce prix ayant été défini par les Domaines.

Alors que tous ces points furent votés à l’unanimité, le dernier fera l’objet d’une abstention. Il s’agit du projet de création de 28 logements aidés sur la ZAC de la Volette. Un terrain de 5 400 m2 va être cédé à un bailleur social pour 22 € le mètre carré, soit 118 800 € HT. La vente est prévue pour le 31 mars 2019, et la signature de réservation le 21 juillet 2019.

La question de l’évacuation des eaux pluviales a été soulevée. Le maire a répondu que des études ont été effectuées et que des solutions existent, des réservoirs en sous chaussée, entre autres. Des solutions qu’il faudra trouver puisque 300 nouveaux logements doivent être construits, répartis sur différents sites de la commune.

SUDOUEST.FR