Une salle de travail saturée et une future maman sur le point d'accoucher : le 4 octobre, une jeune Rochefortaise a dû accoucher à domicile. Le papa a endossé le rôle de sage-femme. Sud-Ouest raconte cet accouchement mouvementé.

C’est une arrivée dans le monde peu commune que rapporte Sud Ouest.

Le 4 octobre, une Rochefortaise se présente à l’hôpital. En dépassement de terme, elle ressent des contractions régulières. Placée sous monitoring, elle apprend, après auscultation et échographie, que son accouchement ne pourra être déclenché. En cause? Une salle de travail « saturée », selon les mots de l’interne de garde. On l’invite alors à rentrer chez elle et à attendre. 

Mais le bébé en avait décidé autrement : arrivée chez elle, la jeune femme perd les eaux. Son compagnon, chauffeur routier, va l’accompagner pendant tout le travail, une sage-femme au bout du fil. 

La petite fille naît sans difficultés mais avec le cordon autour du cou. Là encore, le papa n’a pas perdu son sang-froid et s’est chargé de « libérer » un bébé en pleine santé de 4,5 kg et 55 centimètres. 

Les pompiers et le Samu sont ensuite intervenus et ont emmené la maman et la petite fille…à la maternité. 

La direction de l’hôpital ne s’est pas exprimée sur le sujet. 

@Ouest-Francet