Le corps sans vie d’un artisan maçon a été découvert ce mardi à Floirac en Charente-Maritime. La victime avait une tige de métal plantée dans la poitrine. Il était attendu au tribunal de Saintes en tant que juré d’assises. Aucune hypothèse n’est écartée pour le moment.

Un homme âgé de 56 ans a été découvert mort par les gendarmes ce mardi à Floirac. Ce maçon gisait allongé dans son garage, une tige de métal plantée dans le thorax, à hauteur du sternum, rapporte France Bleu. L’homme avait été tiré au sort pour être juré à la session d’assises de Charente-Maritime qui débutait ce lundi.

Aucune piste n’est écartée

Il avait cependant téléphoné à la greffière pour l’avertir qu’il aurait du retard car il devait changer un pneu de son véhicule. Mais il ne s’est jamais présenté au tribunal de Saintes. La police technique et scientifique est intervenue pour faire les constatations d’usage et a saisi du matériel de bricolage.

Pour l’heure, le parquet n’exclut aucune hypothèse, criminelle ou accidentelle. Selon Nicolas Septe le procureur de Saintes, « on ne peut pas exclure un accident alors qu’il changeait la roue ». Une autopsie doit être pratiquée et permettra peut-être d’en savoir plus sur les circonstances du décès.

@Ouest-Francet