Une adjointe au maire de la commune d’Esnandes, près de La Rochelle, a placardé sur les volets de sa maison des pancartes écrites à la main. Elle y explique que c’est son mari qui a fait des travaux devant chez elle, non pas les services techniques de la ville.

À Esnandes, petite commune de 2000 habitants en Charente-Maritime, près de La Rochelle, une femme a senti le besoin de donner sa version des faits. Et que cela ça se voie. Il s’agit de l’adjointe au maire en charge de l’éducation, des sports et des loisirs, rapporte le journal régional Sud Ouest.

L’élue a collé sur les volets de sa maison des pancartes écrites aux feutres vert et violet, en lettres majuscules. « L’adjointe au maire qui habite cette maison tient à rétablir les faits, le rebouchage du trou devant la porte de sa maison a été fait par son mari à l’aide du simple seau et de la pelle ci-dessous. Aucune intervention des services municipaux a été requise !! »

Bref, personne n’a bénéficié de passe-droit, dit ainsi l’adjointe au maire.

À l’heure de la publication des états d’âme des uns et des autres sur les réseaux sociaux et à l’ère du numérique, voilà une méthode traditionnelle de donner son point de vue qui a fait ses preuves lorsqu’on s’adresse à son entourage.

@Ouest-Francet