Il était tout près, après avoir franchi le pont de l’Île-de-Ré. Mais Patrice Dupas n’a jamais pu arriver à Rivedoux-Plage, chez son père gravement malade et sur le point de mourir. Ce samedi 4 avril, il venait pourtant de rouler seul et sans encombres pendant 300 kilomètres, depuis le Loir-et…

@Ouest-Francet