Les établissements recevant du public

Restent ouverts :

  • les commerces présentant un caractère indispensable : les commerces alimentaires, pharmacies, banques, stations-services ou de distribution de la presse ;
  • les services publics ;
  • les services assurant les services de transport ;
  • les établissements de culte. Cependant, tout rassemblement y est interdit à l’exception des cérémonies funéraires et dans la limite de 20 personnes. Seuls les membres proches de la famille ainsi que les desservants de rites funéraires pourront donc faire l’objet d’une dérogation aux mesures de confinement fondée sur des « motifs familiaux impérieux ».
  • garages automobiles, centres de contrôle technique, commerces d’ordinateurs, cavistes, quincailleries, bureaux de tabac, commerces de cigarette électronique, commerces d’aliments et fournitures pour les animaux de compagnie, blanchisseries-teintureries, commerces de tissus, textiles, fils et autres articles de couture…
    Le décret du 23 mars donne, en annexe, la liste complète des établissements pouvant continuer à recevoir du public.

Les établissements qui suivent sont fermés :

  • Les salles d’auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple, sauf les salles d’audience des juridictions ;
  • Les magasins de vente et les centres commerciaux, sauf pour leurs activités de livraison et de retraits de commandes ;
  • Les restaurants et débits de boissons, sauf pour leurs activités de livraison et de vente à emporter, le « room service » des restaurants et bars d’hôtels et la restauration collective sous contrat ;
  • Les salles de danse, discothèques, salles de jeux, cinémas ;
  • Les bibliothèques, centres de documentation ;
  • Les salles d’expositions ;
  • Les établissements sportifs couverts ;
  • Les musées ;
  • Les chapiteaux, tentes et structures ;
  • Les établissements de plein air ;
  • Les établissements d’éveil, d’enseignement, de formation, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement.

Les marchés

Les marchés, couverts ou non, sont interdits. Toutefois, avec une dérogation préfectorale et sur avis ou demande du maire, certains marchés alimentaires peuvent rester ouverts s’ils sont l’unique fournisseur en produits frais de la ville et que les mesures de sécurité sont respectées.

Les rassemblements

Un dispositif de confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire à compter du mardi 17 mars à 12h00, jusqu’au 11 mai 2020. Les mesures prises pour réduire à leur plus strict minimum les contacts et les déplacements sont détaillées dans un décret paru le 23 mars 2020. Dans ce contexte, il faut éviter tout regroupement et maintenir une distance entre les personnes.

Les navires transportant des voyageurs

Jusqu’au 11 mai 2020, il est interdit :

  • aux navires de croisière et aux navires à passagers transportant plus de 100 passagers de faire escale en Corse, et de faire escale ou de mouiller dans les eaux intérieures et les eaux territoriales des départements et régions d’outre-mer, ainsi que de Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon et Wallis-et-Futuna, sauf dérogation accordée par le représentant de l’État compétent pour ces collectivités.
  • aux navires de croisière et aux navires à passagers non réguliers transportant plus de 100 passagers de faire escale dans les ports français continentaux de Méditerranée, Atlantique, Manche et mer du Nord, sauf dérogation accordée par le représentant de l’État compétent.

Les établissements d’accueil des enfants et les établissements d’enseignement scolaire et supérieur

L’accueil dans ces établissements est suspendu du 16 mars au 11 mai 2020. Toutefois, afin d’assurer la disponibilité des personnels nécessaires à la gestion de la crise sanitaire, l’accueil de leurs enfants de moins de 16 ans est maintenu. Le représentant local de l’État est néanmoins habilité à interdire ou à restreindre l’accueil lorsque les circonstances locales l’exigent.


@Service-Public-Pro.fr

2020-04-30T04:41:58+02:00

Laisser un commentaire