Mercredi, sous la halle, en centre-bourg, la couleur citrouille annonçait le thème du marché du jour. « Potiron ! », le quatrième d’une série de cinq (1) répartis sur l’année un peu au rythme des vacances scolaires. Ainsi en ont décidé en 2014 les élus, sur une idée défendue par Agnès Charles, adjointe au maire en charge des commerces et de l’artisanat.

« Il s’agit avant tout d’animations ponctuelles destinées à développer la convivialité au sein de la commune, qui s’adressent aux petits comme aux grands ! » Après la récolte, les jardiniers sélectionnent les graines (potimarron, musquée de Provence, galeux d’Eysines, rouge vif d’Étampes…).

Graines de convivialité

Autant de cucurbitacées qui seront récoltées et mises en vente le jour du marché, et dont les bénéfices aideront à financer, entre autres, les animations organisées et gérées par Arcom : une association locale réunissant commerçants, artisans et professions libérales de la commune. Et puis, au-delà de se retrouver dans les menus et de colorer les petits plats, potiron rime aussi avec décoration. Et « les enfants des écoles et de la garderie en sont friands particulièrement à ce titre… ». Enfin, c’est sans doute en dessert qu’il a fait, en ce mercredi, l’unanimité. Quand une immense tarte confectionnée par le Fournil des Claires a fait son apparition, couleur citrouille toujours. L’occasion d’une dégustation destinée à séduire, voire à réconcilier les badauds de tous âges avec le potiron.

La « fin » d’une animation, née d’une graine de convivialité, semée, cultivée et récoltée sur le territoire de la commune, « qui participe pleinement à la redynamisation du centre-bourg », a confié l’élue. Le fruit d’une chaîne de bénévoles « qui malheureusement manquent trop souvent à l’appel »…

(1) Mardi Gras en février, Pâques en avril, Fleurs et Jardins en mai, Potiron à la Toussaint (en général) et Noël.