Des insultes racistes auraient visé des joueurs du stade rochelais. Le club gallois a ouvert une enquête

Découvrez les applications Sud Ouest Depuis votre mobile ou tablette, ne manquez rien de l’actualité de la région.
Pour réagir à cet article, remplissez le champ ci-dessous. Vous pouvez également, consulter notre charte des commentaires.
Merci de nous décrire précisément ce qui vous paraît illégal dans ce message.
Cet article vous intéresse, partagez-le avec vos amis.

Les Scarlets de Llanelli vont ouvrir une enquête après des insultes racistes de la part de supporters gallois à l’encontre de joueurs de La Rochelle vendredi lors du quart de finale de Coupe d’Europe de rugby.

« Une enquête sera menée pour comprendre tous les faits et le contexte de l’incident avant de commenter davantage. Nous sommes fiers d’être un club familial et des événements comme celui-ci sont totalement inacceptables », ont déclaré les Scarlets à plusieurs médias britanniques. 

Selon The Times de lundi, plusieurs supporters gallois auraient ciblé des joueurs rochelais par des cris de singe durant la rencontre, sans que les stadiers, employés par un sous-traitant, n’interviennent. 

« Dévastés d’apprendre ça »

Le club situé à Llanelli, victorieux de La Rochelle (29–17), a décidé d’ouvrir une enquête après que plusieurs supporters lui ont signalé l’incident sur les réseaux sociaux pendant le week-end.

« Nous sommes absolument dévastés d’apprendre ça. Soyez assurés que nous allons enquêter », ont tweeté les Scarlets.

 



SUDOUEST.FR