Demain soir, des représentants de l’ANFR viendront répondre aux questions du public et présenter les mesures pour pallier ces problèmes de réception de la Télévision numérique terrestre. On parle même de brouillage. Un brouillage reconnu « irreductible » par l’Agence nationale des fréquence qui gère l’ensemble des fréquences radioélectriques en France. C’était sans compter sur l’intervention du maire de Marennes Mickaël Vallet qui, en novembre dernier, sollicitait l’ANFR pour que les habitants de sa ville et des communes alentour, ayant des problèmes de réception de la télévision avec une antenne râteau, puissent bénéficier d’aides financières pour changer d’équipement. Ce sera donc le cas. Et deux solutions s’offrent désormais aux télespectateurs en souffrance : soit installer une parabole, soit souscrire un abonnement internet avec option télévision. Dans les deux cas, l’aide, qui doit être effectuée avant le 22 mai de cette année, reste identique. 250 euros. Sans condition de ressource, et uniquement pour les résidences principales. Les demandeurs devront présenter des justificatifs, factures et attestations de travaux. Cela concerne les habitants de Marennes-Hiers-Brouage, Bourcefranc-le-Chapus, Saint-Just-Luzac, Nieulle-sur-Seudre, Saint-Sornin, Le Gua, mais aussi de l’autre côté de La Seudre : La Tremblade et Arvert. Une réunion publique est donc prévue demain soir à 18h30 au Centre d’animation et de loisirs de Marennes.

VOGUE RADIO