Pour réagir à cet article, remplissez le champ ci-dessous. Vous pouvez également, consulter notre charte des commentaires.
Merci de nous décrire précisément ce qui vous paraît illégal dans ce message.
Cet article vous intéresse, partagez-le avec vos amis.

Mardi dernier, se tenait le conseil municipal d’Arvert, présidé par son maire, Michel Priouzeau. En préambule, il a été présenté aux élus un exposé sur la faisabilité d’installer des panneaux photovoltaïques sur certains bâtiments de la commune. Un sujet « chauffant » qui ne manquera pas d’attiser les discussions et, au final, une décision de l’assemblée municipale dans les prochaines semaines ou les prochains mois.

Puis, l’ordre du jour, assez copieux, a été entamé. Tout d’abord, trois délibérations sur la formation des agents communaux. Le règlement intérieur de formation, la prise en charge du compte personnel de formation et, enfin, l’approbation du plan de formation.

Coût pris en charge

Il y aura donc des formations statutaires, celles obligatoires, et de perfectionnement, dans le cadre de leur métier et de leur évolution promotionnelle. La commune prendra en charge le coût des formations et certaines, spécifiques, pourront être demandées par les agents communaux. Les frais de déplacement seront payés également. Des critères d’instruction seront établis pour assurer la pertinence et la nécessité des stages. Le plan de formation sera composé des besoins individuels et collectifs des agents, et ceux propres à la collectivité.

Un avancement de grade est proposé aux élus pour des postes de technicien et d’adjoint technique principaux et d’un adjoint du patrimoine principal.

La commune sera affiliée au centre de gestion du Syndicat mixte de la Charente Aval. D’autres conventions avec la Communauté d’agglomération seront signées concernant la gestion des services numériques, la mise à disposition d’un local pour l’office de tourisme, et la billetterie des évènements locaux (Escape Game et Randonnée gourmande).

Une subvention est sollicitée auprès du Département pour la réfection du chauffage des écoles. Le coût total étant de 25 963,61 €, le soutien financier demandé est de 5 100 euros, le reste revenant à la commune. Une répartition aura lieu sur les charges sur l’achat de la maison Gautier : sur le budget principal, 34 587 euros et sur le budget annexe locaux professionnels, 187 678,98 €. Une autre convention concernant l’entretien de la Départementale 141 va être signée.

Subventions

Enfin, les subventions pour les associations ont été annoncées. Pour ce qui concerne le Foyer rural, une subvention a été demandée spécifiquement pour la semaine théâtrale, dont le budget est de 5 536 euros. Le FEADER (le Fonds européen agricole pour le développement en milieu rural) est donc sollicité pour un montant de 4 000 euros.

Les autres subventions sont : handball, 500 euros ; Judo, 350 euros, UST Rugby, 500 euros ; fitness, 200 euros ; gym, 200 euros ; Club BMX, 200 euros ; Arvert Foot, 1 000 euros ; MAC17, 200 euros ; AMPA, 200 euros ; Comité commémoration, 100 euros ; Pigeon Sport, 100 euros ; Fnaca, 100 euros ; Collectif caritatif, 500 euros ; Groupement pensionnés, 250 euros ; Donneurs de sang, 100 euros ; ASS Entr’aide protestante, 200 euros ; Unrpa, 200 euros ; SNSM, 150 euros ; Amis des bêtes, 300 euros ; KTY’Country, 100 euros ; Pays Arvert Tourisme, 7 500 euros ; NatVert, 300 euros ; ADJSP17, 100 euros ; Foyer rural, 1 220 euros ; Comité œuvres sociales, 7 500 euros ; collège (cuivres), 750 euros ; écoles (voyage et Noël), 13 euros par enfant ; Clowns stéthoscopes, 100 euros.

SUDOUEST.FR