Depuis 22 ans, la Remontée de la Seudre est une institution qui clôt la saison touristique.

Pour réagir à cet article, remplissez le champ ci-dessous. Vous pouvez également, consulter notre charte des commentaires.
Merci de nous décrire précisément ce qui vous paraît illégal dans ce message.
Cet article vous intéresse, partagez-le avec vos amis.

Les participants, pour la grande majorité des locaux, sont chaque année plus nombreux à vouloir suivre le cours d’eau. Et certains ne louperaient ce rendez-vous pour rien au monde. « On a nos habitués », sourit Marie Mouton, animatrice au service nautisme de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique (Cara) qui organise l’événement. Cette année, plus de 2 000 personnes devraient prendre part à la manifestation, ce qui demande « une très très grosse organisation, puisqu’on a cinq sites d’arrivées et de départs, plus les arrêts dégustation », explique Marie Mouton dans son bureau envahi d’affiches, de t-shirts et autres packs d’eau minérale. « Cela nécessite l’aide de 100 à 150 bénévoles en plus des salariés et des services techniques. »

Un moment de fête

La remontée peut se faire aussi bien à pied qu’en kayak, à vélo, à cheval et dans toute embarcation non motorisée, suivant les jours (voir encadré). Surtout, cette 22e édition marque une grande nouveauté. Pour la première fois, la randonnée nautique part de la rive droite de la Seudre, depuis Marennes. Un point de départ inédit, mais appelé à se renouveler, comme l’affirme Marie Mouton : « On va instaurer une alternance rive gauche-rive droite. »

La remontée de la Seudre, c’est avant tout un moment de fête et de partage. Les deux soirées de samedi (à Arvert) et dimanche (à l’Éguille-sur-Seudre) sont ouvertes à tous, randonneurs ou non. Les deux ports accueillent un marché fermier et un apéritif offert par les communes, le tout accompagné par la musique de Groov Service.

Parmi les nouveautés de cette année, la Cara avait mis en place un système de navette pour rejoindre le point de départ, permettant ainsi de laisser la voiture au lieu d’arrivée. Mais les véhicules ont été pris d’assaut et sont désormais complets. Un succès qui explique aussi que les inscriptions à distance, ouvertes dès le 20 août, sont closes. Il est cependant tout à fait possible de s’inscrire directement sur place, mais attention quand même, pour la randonnée kayak, le nombre de places est limité.

Marina Guibert

SUDOUEST.FR