Le week-end dernier, deux Alvertons, Philippe Couchaux (catégorie espoir), et son fils Pierre-Emmanuel dit « Pilou » (catégorie internationale), participaient à la XI Copa principado world cup F3M 2017, à Asturias (Espagne). Une Coupe du monde où cinq nations étaient représentées (Allemagne, Espagne, France, Inde et Suisse).

Pour y concourir, s’agissant d’aéromodélisme de catégorie « voltige grand modèle », l’avion doit être une réplique d’un appareil de voltige sans être une maquette, aux dimensions variant entre 2,20 m et 3,15 m, pour des motorisations allant de 50 à 220 chevaux. Chaque pilote doit, par ailleurs, effectuer deux programmes connus et deux programmes inconnus ainsi qu’un libre musical. Chacun des pilotes peut s’entraîner régulièrement sur le connu. Le programme étant dévoilé seulement une heure avant le vol, c’est la dextérité qui les départage.

Résultats encourageants

Le père ayant terminé premier de sa catégorie, et le fils quatrième, tous les espoirs sont permis aux deux passionnés, au regard de leurs prestations. Philippe Couchaux, président du club MAC 17 d’Arvert, qui pratique assidûment l’aéromodélisme depuis vingt-sept ans est dans la compétition depuis seulement trois ans. Ce dernier a déclaré au retour de leur déplacement en Espagne qu’il souhaitait « offrir son trophée à tous ceux qui l’ont soutenu ».

« Pilou », âgé de seulement 22 ans, a déjà participé à onze championnats de France, deux coupes d’Europe et deux coupes du monde. Il a également remporté en 2016 le titre de champion de France libre musical et décroché une troisième place à l’occasion de la Coupe du monde qui s’est déroulée à Bulle, en Suisse.