Depuis septembre jusqu’au 15 octobre environ, période de reproduction de cette espèce, les mâles entrent dans une phase d’intense activité nocturne pour séduire les biches. Cris rauques et combats parfois mortels se déroulent sur les places de brame. Les cerfs les plus forts et souvent les plus âgés sortent alors vainqueurs et « couvrent » les biches. Les spécialistes de la Fédération des chasseurs et de l’ONF mettent alors à profit cette période pour estimer sur des points d’écoute le nombre de cerfs bramant. Cet indice couplé aux comptages nocturnes réalisés tous les deux ans, est un bon indicateur du niveau de population. En effet en l’absence de prédateurs naturels, c’est la chasse qui régule la population de cerfs à la Coubre. Une population trop élevée mettrait en péril le renouvellement de la forêt : les cervidés abroutissent les jeunes pousses et apprécient particulièrement les jeunes pins maritimes.

Des conseils pour observer

Pour ne pas troubler le déroulement du brame, il est conseillé de ne pas s’écarter des chemins forestiers autorisés, de ne pas rechercher le contact avec les animaux car ils peuvent se montrer agressifs. Raison de plus de ne pas emmener de chiens même tenus en laisse. Enfin, il est déconseillé d’utiliser des sources lumineuses trop fortes, comme des lampes torches ou des flashs.