Pour réagir à cet article, remplissez le champ ci-dessous. Vous pouvez également, consulter notre charte des commentaires.
Merci de nous décrire précisément ce qui vous paraît illégal dans ce message.
Cet article vous intéresse, partagez-le avec vos amis.

C’est en présence de Michel Priouzeau, maire, que le président du Foyer rural d’Arvert, Raoul Combacal, ouvrait l’assemblée générale devant un parterre de plus de cent personnes. Nullement intimidé, il employait avec volupté la métaphore dont il excelle. Toujours sourire, il n’en rappelait pas moins les devises principales de l’association au cours de son rapport moral: le partage, la convivialité, l’épanouissement, la volonté d’évoluer, les valeurs en général.

Le fait d’avoir dix-huit activités, qui composent l’ensemble, pose bien sûr des problèmes. La complexité à trouver des bénévoles, ou à les remplacer, n’altère cependant pas l’inlassable engagement de beaucoup. Le Foyer, qui est ouvert à tous les lundis et jeudis matin, vient de créer sa page Facebook.

315 adhérents

Le partenariat avec la mairie, le Sivom, les parents d’élèves ou le collectif caritatif, permet d’organiser de nombreuses actions et spectacles en tout genre. Ces animations ont été déclinées par la secrétaire, Annie Leboeuf, dans le rapport d’activité. Des cours d’anglais, au théâtre, dont la semaine dédiée débute le 23 mars prochain, en passant par la randonnée, le chant, le dessin, la peinture ou encore le Djembé, la couture, la généalogie font de cette « entreprise » la plus importante association de la commune avec 315 adhérents.

Quelques nouveautés

De plus, des nouveautés vont enrichir ce qui est déjà bien complet, la « rando » dynamique, l’histoire locale et la découverte du patrimoine vont reprendre. Un atelier cuisine et généalogie sont en place et vont démarrer sous peu.

Le trésorier, André Delibes, annonçait un résultat comptable très confortable.

SUDOUEST.FR