Lors de la réalisation d’un chantier d’entretien des berges d’une rivière, un salarié au volant d’une chargeuse tractait un tronc d’arbre sur un terrain en pente. L’engin avait basculé sur le côté, écrasant son conducteur.

La cour d’appel avait condamné l’employeur pour homicide involontaire et infraction à la réglementation sur la sécurité des travailleurs. Elle avait jugé que le matériel n’était pas adapté aux travaux réalisés compte tenu de la configuration des lieux et qu’il avait été utilisé pour un travail pour lequel il n’était pas fait.

Sa décision est confirmée par la Cour de cassation. Elle considère que l’employeur doit mettre à disposition des salariés un matériel approprié au travail à réaliser, en fonction des conditions concrètes du chantier. Il ne suffit pas qu’il soit conforme à la réglementation et régulièrement contrôlé. L’employeur doit ainsi veiller personnellement à la stricte application des dispositions légales en matière d’hygiène et de sécurité.

@Service-Public-Pro.fr