Dans le but de sécuriser les données personnelles de leurs clients, les entreprises (responsables de traitement et leurs sous-traitants) devront suivre une nouvelle réglementation.

Le RGPD s’applique à tous les traitements de données à caractère personnel, sauf exceptions.

Désormais, les formalités préalables auprès de la Cnil sont supprimées (sauf risques pour les personnes) et de nouveaux droits apparaissent (droit à l’oubli, droit à la portabilité des données).

Par ailleurs, le consentement des mineurs est encadré. Avant 16 ans, les parents doivent autoriser le traitement des données de leurs enfants (sur les réseaux sociaux, par exemple). Les États peuvent toutefois abaisser ce seuil jusqu’à 13  ans. La France l’a fixé à 15 ans.

Le règlement permet la mise en place de nouvelles sanctions en cas de non-respect des règles (jusqu’à 20 millions d’euros d’amende).

@Service-Public-Pro.fr