Le club ne cherchera pas un remplaçant pour pallier l’indisponibilité du jeune demi de mêlée, victime d’une rupture des ligaments du genou à Brive

Interrogé sur la longue indisponibilité (six mois) d’Arthur Retière, victime d’une rupture des ligaments du genou à Brive et opéré la semaine prochaine, Patrice Collazo a assuré, dans un hommage à son joueur de 20 ans, que le Stade Rochelais ne cherchait pas de joker médical. 

C’est un coup dur pour le joueur, pour l’équipe et pour ses entraîneurs. Parce que remplacer un joueur comme ça, qui est un peu une espèce d’hybride, c’est quasiment impossible. »

« Avec Xavier (Garbajosa), on l’a retourné dans tous les sens, un joueur capable d’évoluer à autant de postes que lui (demi de mêlée, ailier et arrière), qui a cette spontanéité et cette insouciance… On va arrêter de le chercher, ce sera plus simple. Et on va se concentrer sur ce qu’on a en interne, a poursuivi le manager maritime. Trouver la copie conforme d’Arthur, c’est impossible. On a la chance qu’il soit chez nous. C’est là qu’on s’aperçoit qu’on a des joueurs d’un certain profil… »

Relancé sur la possibilité de prendre un remplaçant au poste de demi de mêlée, Patrice Collazo a été très clair : « Si Tawera (Kerr-Barlow) arrive dans un mois, j’en fais quoi, du joueur que je recrute ? Je le prête à Périgny ? Non. On va rester comme on est. L’absurdité serait de ne prendre un joueur qui ne joue que n° 9, de se le filer dans le moteur pour trois semaines alors que, si ça se trouve, Tawera arrive la semaine prochaine. Je fais quoi de l’autre ? Je le mets sur l’étagère pour trois mois ? Non. »