La loi du 11 mai prorogeant l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 juillet prolonge ainsi la suspension des trois jours de carence dans le secteur privé et du jour de carence en vigueur dans la fonction publique. La mesure est valable pour l’ensemble des régimes obligatoires : général, agricole et régimes spéciaux dont celui de la fonction publique.

La non-application de ces délais de carence avait été généralisée à l’ensemble des arrêts maladie par la loi d’urgence du 23 mars 2020 pour faire face à l’épidémie de Covid-19.

Les assurés concernés bénéficient de leurs indemnités journalières ou du maintien de leur rémunération dès le premier jour d’arrêt de travail jusqu’à la fin de l’état d’urgence sanitaire fixé au 10 juillet 2020.

 
Rappel : Le délai de carence correspond à la période pendant laquelle l’assuré doit attendre avant de pouvoir bénéficier des indemnités journalières de maladie.

@Service-Public-Pro.fr

2020-05-24T05:06:32+02:00

Laisser un commentaire