Pour réagir à cet article, remplissez le champ ci-dessous. Vous pouvez également, consulter notre charte des commentaires.
Merci de nous décrire précisément ce qui vous paraît illégal dans ce message.
Cet article vous intéresse, partagez-le avec vos amis.

Demain, l’association Natvert organise une conférence sur les mammifères marins en Atlantique, à la salle des fêtes : « Observations, du suivi scientifique à la conservation », par Ghislain Dorémus, de l’observatoire Pelagis, Université de La Rochelle-CNRS. Suivi des échouages, enregistrements acoustiques ou observations en mer sont autant de moyens permettant de recueillir des informations et d’approfondir les connaissances sur les cétacés et phoques.

Recherche et observations

Depuis quinze ans, des missions de recherche dédiées au recensement des mammifères marins ont lieu dans le golfe de Gascogne. Elles donnent des résultats en matière de suivi des populations. Cependant, toutes observations transmises par les navigateurs, notamment dans le cadre des campagnes « Observateurs de l’Atlantique », constituent un apport d’informations utile. Par ailleurs, tous ces éléments recueillis permettent de tirer des conclusions et de détecter d’éventuels changements chez ces prédateurs marins, révélateurs de la qualité de nos océans.

Ils sont ainsi utilisés à des fins de conservation et de gestion des espaces naturels marins où des interactions, parfois marquées, nécessitent encore un travail de concertation. Illustrée de cas concrets d’observations dans le golfe de Gascogne, la conférence présentera des espèces de mammifères marins, les méthodes de suivi et l’état actuel des connaissances menant à la conservation.

SUDOUEST.FR