Pour réagir à cet article, remplissez le champ ci-dessous. Vous pouvez également, consulter notre charte des commentaires.
Merci de nous décrire précisément ce qui vous paraît illégal dans ce message.
Cet article vous intéresse, partagez-le avec vos amis.

Mercredi, le Conseil municipal a décidé de fixer, dans le cadre du droit commun, à 63 sièges – au lieu de 73 actuellement -, la composition de l’assemblée délibérante de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique (Cara) « afin de pouvoir conserver une plus grande répartition de sièges au sein du Conseil communautaire », établie en fonction de sa population. Avec 3 384 habitants, la commune d’Arvert ne disposerait donc plus que de deux représentants communautaires au lieu de trois.

Subvention et ports

À la suite d’un refus, une nouvelle demande de subvention va être effectuée auprès des services de l’État pour l’aménagement de bassins de gestion quantitative et qualitative. Un nouveau plan de financement a donc été établi à 573 278 euros HT répartis comme suit : bassin des Chasseurs 449 624 euros ; bassin du Maine-Guimard 76 366 euros ; bassin du Maine-Giraud 47 288 euros. Le plan de financement s’établirait comme suit : Dotation d’équipement des territoires ruraux (DETR) 143 320 euros, Cara 150 000 euros, autofinancement 279 958 euros.

Les ports de L’Éguillate-Grève à Duret et de Coux « changeront de bord plus tôt que prévu ». Ils vont rejoindre le giron du Syndicat mixte des ports de l’estuaire de la Seudre à compter du 1er janvier 2020, selon les termes de l’avenant n°1 au cahier des charges de la concession des ports concernés.

Un ensemble commercial appartenant à la catégorie d’ouvrages « infrastructure en rénovation » (solution de base) et « construction neuve » (solution variante), à proximité de la place de la Halle, va être réalisé. L’offre du cabinet Gravière et Foulon a été retenue pour : l’offre de base à 42 900 euros HT et la construction neuve à 64 900 euros HT.

Le maire, Michel Priouzeau, a présenté aux membres du Conseil municipal le résultat de la consultation menée pour financer les travaux restant et l’acquisition du foncier sur la ZAC Fief de Volette (montant de l’emprunt : 200 000 euros). La voie desservant la phase 1b de cette ZAC va être baptisée rue des Sternes.

Hors séance, la parole a été donnée à un habitant de la rue de la Blague-du-Monde qui a signalé « un problème important et récurrent de gestion des eaux pluviales ».

SUDOUEST.FR