La Communauté d’agglomération va la construire sur la zone des Justices et y rapatrier, aussi, la déchetterie de La Tremblade.

Pour réagir à cet article, remplissez le champ ci-dessous. Vous pouvez également, consulter notre charte des commentaires.
Merci de nous décrire précisément ce qui vous paraît illégal dans ce message.
Cet article vous intéresse, partagez-le avec vos amis.

stéphane durand

[email protected]

La Communauté d’agglomération Royan Atlantique (Cara) prévoit du deux en un avec la création d’une seconde déchetterie artisanale sur le territoire, en plus de celle déjà présente à Saint-Sulpice-de-Royan. Elle sera implantée sur la zone économique des Justices, à Arvert, et couplée avec un transfert de la déchetterie de La Tremblade, réservée aux particuliers.

« On a conservé un terrain pour ce projet qui devrait voir le jour fin 2019 ou début 2020 », annonce Martial de Villelume, le vice-président de la Cara en charge des déchets. Un moyen de résoudre le problème des distances. « Pour aller à la déchetterie artisanale de Saint-Sulpice-de-Royan, les artisans de la presqu’île d’Arvert doivent faire de la route. On voulait un équipement de proximité pour leur éviter ça. »

La Cara travaille aussi sur le déménagement de la déchetterie de La Tremblade pour les particuliers. « Son fonctionnement est devenu compliqué. Avec les constructions, elle se situe désormais dans un quartier résidentiel. L’activité devient porteuse de nuisances pour les riverains », indique l’élu.

Agrandissement à Saujon

L’association et la mutualisation de deux déchetteries, une pour les artisans et une autre pour les particuliers, ne sont cependant pas simple à mettre en œuvre. Notamment au niveau de la circulation des véhicules. « On avance pas à pas avec le bureau d’études », rassure Martial de Villelume qui se félicite, également, du projet d’extension de la déchetterie de Saujon. « Nous sommes en train de l’agrandir. La Ville de Saujon nous a mis à disposition un terrain qui se trouve au milieu de la déchetterie. On va en profiter pour proposer aux usagers le dépôt des déchets verts à plat. Au lieu de monter sur le quai, ils pourront déposer leurs déchets verts dans des cases en béton sur une aire à plat. Il n’y aura plus le risque de tomber dans la benne et plus de limite pour le tonnage », souligne l’élu.

La Communauté d’agglomération Royan Atlantique y adjoindra, dans un second temps, une machine pour broyer ces déchets verts sur place avec l’objectif de gagner du temps.

SUDOUEST.FR