Samedi soir, miss Poitou-Charentes a créé la surprise en honorant de sa présence la petite fête qui se déroulait dans la salle des fêtes d’Arvert, organisée par Arcom, association locale des artisans, commerçants et professions libérales. Ophélie Forgit, « une petite fille de notre commune où, comme dans les huîtres, naissent des perles. Ainsi, après nous avoir donné une championne olympique, depuis le 8 octobre dernier nous avons une miss à la beauté naturelle et au sourire radieux qui met notre ville en lumière ! » Des propos tenus par Florence Delecluse, présidente de l’association, devant une assemblée qui piaffait d’impatience de voir celle qui représentera la région au concours national, en décembre.

Marie-Christine Péredeau, adjointe au maire en charge des associations et festivités, était là pour l’accueillir au nom de la municipalité, sous les applaudissements. Beaucoup l’avaient perdue de vue à cause de ses études, « la petite Ophélie ».

« Fille au grand cœur »

Ses parents, Véronique et Miguel, n’en reviennent toujours pas et continuent de vanter les qualités qui ont séduit le jury, à La Rochelle. « Une fille au grand cœur qui aime les gens et la simplicité. » Visiblement émue par tant de chaleur humaine, de cadeaux et de fleurs, bien vite « la petite reine d’un soir » se mit à table aux côtés des siens comme si de rien n’était. Une pause méritée dans sa course de fond d’une année qui va la mettre, au quotidien, sur le devant de la scène. Alors la couronne un instant fut mise de côté mais pas la grâce. « Une de ses nombreuses qualités », confia une maman un peu dépassée par les événements mais heureuse de partager ce moment avec sa fille. Mais sous l’œil bienveillant de Kévin et Clémentine du Comité Miss France qui veillent en permanence « sur la petite perle alvertone ».

SUDOUEST.FR