Pour réagir à cet article, remplissez le champ ci-dessous. Vous pouvez également, consulter notre charte des commentaires.
Merci de nous décrire précisément ce qui vous paraît illégal dans ce message.
Cet article vous intéresse, partagez-le avec vos amis.

Lors de la séance de lundi, le conseil municipal a décidé, à l’unanimité, de faire appel de la décision du tribunal administratif demandant l’annulation d’une délibération prise il y a plus de neuf ans ayant trait à la modification n°5 du plan local d’urbanisme (PLU). « Nous devons aller jusqu’au bout de la procédure au regard d’une décision qui pourrait nuire à une future révision de notre PLU. D’autant que le jugement – en complète contradiction avec les éléments transmis par la DDTM (Direction départementale des territoires et de la mer, NDLR) au moment de l’engagement de la procédure et en contradiction des circulaires préfectorales diffusées – a été rendu en examinant l’affaire uniquement sur la forme et non sur le fond, notamment s’agissant de l’application de la loi Littorale », a argumenté l’édile, Michel Priouzeau. Maître Renaudin a été désigné pour représenter la commune dans cette affaire.

Travaux « en urgence »

La réfection des parkings situés aux ports ostréicoles de Coux et de la Grève à Duret va être entreprise « en urgence » à la suite des dégradations subies durant l’hiver dernier. Pour ce faire, le fonds départemental de péréquation va être sollicité pour le financement des travaux, à hauteur de 10 000 euros pour le parking du port de Coux et 13 900 euros pour celui de la Grève à Duret.

La commune a dû revoir son projet d’implantation du bassin de traitements des eaux pluviales, qui sera situé aux Terres-de-Villeneuve. Elle va également procéder à des échanges et redéfinitions de terrains. Une nouvelle configuration qui « devrait permettre de réaliser des économies dans le cadre du fonctionnement et de celui de l’aménagement ». Concernant la ZAC Fief de Volette (réalisation de la tranche 1b), la commune va acquérir des parcelles G2863, G787, G813 et G814, d’une surface de 5 097 mètres carrés et cédées par l’EPF au prix de 116 241,37 €; le prix du mètre carré des lots 29 à 44, destinés à la construction, a été fixé à 102 euros.

Dans le cadre de la Remontée de la Seudre, qui se déroulera le 9 septembre, un marché fermier va être organisé sur le site de Coux qui donnera lieu à un repas organisé par la commune. « Ce dernier va nécessiter beaucoup de bras ! »

SUDOUEST.FR