Patrice Collazo a émis un doute quant à l’avenir international du pilier rochelais Uini Atonio.

C’est une petite phrase prononcée par Patrice Collazo mais qui est lourde de sens, tant le manager maritime ne lâche jamais ses mots par hasard. Interrogé sur la qualité de sa mêlée face aux Harlequins, le manager du Stade a émis un doute quant aux possibilités de revoir Uini Atonio, qui reste sur des prestations décevantes en bleu, au sein du XV de France.

« Marler [le pilier gauche des Harlequins] n’a pas fait le clin d’oeil au « Gros » [Uini Atonio] en lui disant « On va se la faire tranquille ». Non, Marler était là pour montrer que c’était le meilleur pilier d’Angleterre, et que s’il devait rejouer Uini, éventuellement – même si ce n’est pas trop sûr, ça -, il devait marquer son territoire. »

Ce gros conditionnel exprimé par Patrice Collazo, mercredi, semble confirmer une information publiée lundi par « Midi Olympique » selon laquelle le pilier droit de La Rochelle serait écarté de la liste communiquée par le staff des Bleus à l’occasion des tests de novembre.

SUDOUEST.FR